Ceptendra, 2003, les esprits reviennent enfin parmi les hommes. Serez-vous un de leur compagnon ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sérafian Hirna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fondateur
Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 27
Noms offert à l'Esprit : Rêverie
Pouvoir de l'Esprit : Aérokinésie
Âge Du Perso : 17 ans
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Sérafian Hirna   Ven 10 Oct - 16:30



Sérafian Hirna


►Âge : 25 ans
►Sexe : [] Féminin [X] Masculin
►Alignement : Indéterminé
►Avatars : Lavi (D.Gray-man) & Aang (Avatar)

►Nom de l'Esprit : Clairvoyance
►Nom Offert : Mmenet
►Don : En entrant en contact avec certain objet ou certains lieux, des visions peuvent se déclencher. Il peut voir les choses passées comme les choses à venir. C’est le seul don qu’il se soit permit d’emprunter à Mmenet même s’il sait qu’il peut faire plus.
►Stigma : Des yeux clos sur la paume des mains, qu’il cache sous ses mitaines. Les yeux s’ouvrent et peuvent changer de couleur en fonction des visions.

Descriptions

►Physique : Plutôt grand, près d’un mètre quatre-vingt sept, plutôt fin. Il pourrait même passer pour gringalet, mais il n’en est rien. Sous tous ces drapés de tissus, il possède une musculation assez développée sans verser dans l’excès. Il a patiemment prit soin de son corps au court de sa vie, mais pas au point que ce soit la chose visible chez lui. N’en doutez pas, il est tout de même aisément visible qu’il sera en mesure de se défendre. Peut-être grâce à l’assurance qu’il dégage. Il a été formé aux armes, en particulier au bâton et au fouet (à changer si nécessaire..). Outre son apparence générale, on peut noter la couleur remarquable de ses cheveux, un roux on ne peut plus roux. Plutôt long, ils sont négligemment tenus en ordre par un bandeau. Autre détail ? Son œil vert emeraude. Au singulier oui, parce que son second œil est caché par un autre bandeau. Pour compléter ce regard, un sourire ravageur. Oh, certes, il n’y peut rien, mais quel sourire charmeur ! Encore un détail ? Ses oreilles percées et décorées d’anneaux en or.

►Mentale : Les mots qui qualifieraient le mieux ce nomade seraient : honneur, loyauté, courage, fierté (bien dosée, il est tout sauf arrogant), quiétude… Et surtout clairvoyance. Cela fait plus d’une dizaine d’années qu’il vit avec son Esprit, Mmenet, et de ait il a apprit à être très clame, à ouvrir son esprit au monde. Il est très patient et sait se maîtriser dans les situations qu’il connaît et peut rencontrer au cœur du désert.
Mais outre ces qualités, Sérafian est aussi un homme doux, et passionné. Il affectionne les livres et s’intéresse de très prés à l’astronomie et au devenir du monde. Avec Mmenet, il essaie d’en savoir le plus possible sur le monde des Esprits et sur ce qui les attend. Mais depuis quelques temps, tout deux deviennent inquiets. Les visions qui apparaissent à Sérafian lui font rapidement comprendre qu’il va devoir quitter la sécurité du désert parce que l’équilibre entre le bien et le mal est sur le point de se rompre.

►Style Vestimentaire : De la toile, du lin, des tissus légers et des couleurs brunes, claires. Des teintes parfaites pour se fondre dans les dunes de sable. Petit plus, il porte des mitaines en cuir brun.

Image de L'esprit


Histoire

Né chez les Nomades Hirna et petit fils de Lalla, il obtient son esprit lors de ses quinze ans au cours d’un rite initiatique. Le livre lui a été donné par sa mère, fille de Lalla. Pour l’étudier il fut isoler une semaine dans le désert où il dû survivre seul. Chaque jour, il étudiait le livre en espérant y trouver l’incantation. Finalement, elle ne se révéla à lui que le sixième jour.

"Du début de la vie, à la destruction du monde.
Que la courbe soit créée entre les ondes.
Du passé du présent jusqu'au futur.
Me revèle à moi, cet ami sûr.
Que le poids de ce fardeau,
S'écoule sur ma peau.
Pour ceux qui veulent la vérité révélée,
Les cœurs ouverts,
Les secrets dévoilés.
Transcende par ces mots mon esprit tout entier."


Il savait qu’il serait marqué par un stigma. Ce qu’il ignorait en revanche, c’est qu’il en resterait inconscient toute une nuit, et qu’il se retrouverait avec un œil dans chaque main… Et contrairement à ce que sa grand-mère lui avait expliqué, les marques ne disparaissaient pas. Il allongea sa semaine de quelques jours, le temps pour lui de discuter avec Mmenet, et de se faire à l’idée d’être ainsi marqué..

Finalement, quand il rejoignit sa grand-mère et qu’il lui raconta tout, elle lui expliqua qu’il était destiné à de plus grandes choses que de vivre dans le désert comme simple gardien. Suite à cela, la vie du nomade reprit son court. Il s’entraînait, apprenait. Il ne se défaisait jamais de son bandeau qui cachait son œil vert. Pourquoi ? Dans sa société, les yeux vairons étaient vu comme un signe de mauvais augure. Il apprenait aussi à se faire aux visions qu’il avait régulièrement. Mmenet devint son confident. Pendant dix ans les choses furent sous contrôle. Jusqu'au jour où les visions qu'il avait dans le temple deviennent plus sombres, inquiétantes... Il en parla à Lalla qui fût aussi inquiète que lui. Ce jour-ci après une réunion télépathique entre les Gardiens d'Alucard et Lalla, elle lui confie la mission de quitter le désert et de rejoindre la porteuse de l'Epée et la Plume. Le réceptacle des Filles du Roi des Esprits.

Avant son départ pour la capitale, Sérafian décide de faire un rapide détour par le Temple, histoire d'échanger quelques mots avec celui qui aurait pu être son cousin. Mais c'était sans compter qu'il le prendrait pour un bandit.

" Hé ! Haar ! C'est moi, Sérafian.
- Je le savais, c'était pour tester tes réflexes...
- Tu sais très bien que j'ai autant de réflexes que toi.
- A voir.
- Quand tu veux, où tu veux. Enfin, dans la mesure, par pour l'instant... "

S'en suit une discussion calme où le Hirna expose la situation au Vanyali. Les deux nomades s'entendaient bien. Ils appréciaient tout deux l'immensité et le calme de l'étendue sableuse qu'ils habitaient... Sérafian se serait bien attardé un peu, mais il était temps pour lui de lever les voiles. Après une brève accolade, il reprenait sa route en grimpant sur le dos de son dromadaire. C'était tout de même une petite trotte. A la ''sortie'' du désert, il changerait pour un cheval. Le chemin fût long, mais se passa sans encombres mis à part ses visions. Il arriva finalement à Ceptendris. Personne ne s'étonna de le voir à cheval, après tout c'était clairement visible qu'il venait des peuples du désert. Et ces peuples n'avaient plus le même prestige qu'autrefois. Seule une petite fille poussa un cri d'exclamation, genre « Wouaaah! ». Il arrêta tout de même un passant pour savoir où il pouvait laisser sa monture, on lui répondit au zoo ou au parc... Ainsi donc, ici il n'existait plus de grange... Il choisit donc le parc. Hors de question de se séparer de son destrier. Et ce fût là qu'il la vit, alors qu'il était installé sur un banc, occupé à désaltérer son cheval. Elle semblait encore plus surprenante que dans ses visions. Il l'interpella alors qu'elle passait tout près.

« S'il vous plaît ! Heureusement, même si elle était en plein footing, elle s'arrêta.
- Oui ?
- Heum, excusez-moi de vous aborder de façon si cavalière..
- Ne vous en faites pas. Vous n'êtes pas d'ici. En quoi puis-je vous aider ? Et alors qu'elle s'exprimait, elle flattait l'encolure de la monture du nomade.
- En effet, je viens du Désert de Sidhe. Et je cherche un endroit où je pourrais m'établir quelques temps..
- Oh, on dirait que vous avez eu de la chance de tomber sur la ''bonne'' personne... Je pense pouvoir vous aider. Vous avez de l'argent ?
- Assez pour au moins deux mois. D'ici là, je verrais.
- Alors plutôt une location qu'une chambre d'hôtel..
- Si c'est possible.
- C'est dans mes cordes. Vous avez un numéro?
- Euh.. Le regard de Sérafian se faisait fuyant.
- De téléphone.
- Navré.
- Pas mal le désert.. Et elle souriait, sans être moqueuse. Bon, vous allez venir avec moi alors.
- Où ça ?
- Chez moi. Je n'ai rien contre le fait de marcher, mais faire tous ces aller-retour entre mon appartement et le parc... Et puis, peut-être apprécierez vous de prendre une douche haute en technologie ! Un brin moqueur cette fois-ci.
- Ch... Chez vous ? Vous n'avez pas peur ?
- Ne vous méprenez pas. J'ai le respect de l'autre. Et je sais très bien me défendre toute seule.
- Alors soit, je vous suis. »

Ils étaient donc tout deux arrivés chez elle. Leïlan, qui s'était finalement présentée, n'avait pas l'air d'être tarée avec les deux Gamines dans sa tête. Finalement elle lui trouva assez rapidement un logement, mais qui ne serait disponible que dans quelques jours.

« Je vous laisse mon canapé. Et vous n'aurez accès à la douche qu'une fois que je serais partie.
- Cela me convient.
- Parfait alors.
- Et... pour les repas ?
- Je vous promet de ne pas vous intoxiquer. »

La question était donc réglée. Ils partagèrent donc pendant quelques jours une intimité dans laquelle Sérafian n'aurait jamais pensé se retrouver aussitôt. Enfin, intimité. Ils vivaient ensemble. Parce que sur ces quelques jours, Leïlan était souvent à la maison. Il avait donc tout le loisir d'observer la jeune femme. Et d'ailleurs, il ne comprennait pas comment il pouvait penser que l'Equilibre était menacé. Après tout, elle avait l'air tout à fait saine. Un jour, il se demanda si les Princesses avaient deviné qui il était réellement. En tout cas, si oui, il n'en su rien. Arrivé le jour de son emménagement, elle eut la gentillesse de l'accompagner, de l'aider à se meubler et même à s'offrir une nouvelle garde de robe pour passer un peu plus inaperçu dans la foule. Elle lui offrit même un portable, histoire qu'il puisse facilement la joindre s'il y avait un problème.

A présent, il devait attendre que ces visions se fassent plus claires, et lui indique quelles initiatives prendre. Il savait que Leïlan ferait une excursion en montagne, il décida donc de concentrer Mmenet sur la présence d'autres esprits présents dans la ville, et qui pourrait avoir une importance capitale dans la balance... Et peut-être dénicherait-il un démon ou deux..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigma.all-forum.net
 

Sérafian Hirna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigma :: Administration :: Présentation :: Postes vacants-