Ceptendra, 2003, les esprits reviennent enfin parmi les hommes. Serez-vous un de leur compagnon ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maë Knight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fondateur
Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 27
Noms offert à l'Esprit : Rêverie
Pouvoir de l'Esprit : Aérokinésie
Âge Du Perso : 17 ans
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Maë Knight   Dim 31 Aoû - 20:32



Maë Knight


►Âge : 18 ans
►Sexe : [X] Féminin [] Masculin
►Alignement : Indéterminé
►Objet Fétiche : Elle possède un pendentif qui représente une divinité et qui lui ai très précieux. C’est sa grand-mère qui le lui a légué. Il est très léger et taillé dans de la simple ambre mais elle y tient de plus en plus surtout depuis qu’elle sait qu’il représente Morphée
►Avatar : Saber (Fate Stay Night)&Esprit inconnue

►Nom de l'Esprit : Esprit de Morphée
►Nom Offert : Elarwën
►Don : Elle a accès au royaume de Morphée la nuit au lieu de simplement dormir et peut rendre sur commande visite aux rêves des gens, y apparaître même, les localiser de cette façon, leurs parler.
►Stigma : Son stigma se trouve dans son cou et c’est son problème car il difficile à cacher mais comme il est bizarre, elle le fait passer pour un simple tatouage. Il est noir et elle ne sait pas trop ce qu’il représente. D’une certaine manière, on dirait un aigle simplifié.

Descriptions

►Physique : Maë n’est pas très grande. En fait, elle apprécie cet atout car elle est aussi très fine et lorsqu’elle est habillé sombrement, elle peut plus aisément passer inaperçue en se faisant tout simplement passer pour encore plus minuscule qu’elle n’est déjà. Maë a des très beau yeux d’un bleu très profond et des lèvres très fines et très rouges qui accentuent la pâleur de son visage. Pâleur elle même encouragée par sa chevelure blonde. La jeune fille possède en effet des cheveux dorés magnifiques qu’elle garde toujours lâches. Ils sont très lisses. Maë ne se trouve pas particulièrement jolie mais on le lui a parfois dit. Elle ne s’en soucie pas trop de la même façon qu’elle ne se soucie pas trop de son apparence en général ou de l’effet qu’elle a sur les autres.

►Mentale : Maë déteste particulièrement se faire remarquer. Elle est très timide au point que ça en devienne maladif parfois. Elle a du mal à parler au gens sans rougir surtout si sa maladresse occasionnelle s’en mêle. Elle a par contre des facultés d’observation rares et peut comprendre beaucoup de chose en voyant les expressions des gens sur le visage. Cette qualité n’en serait que meilleure si elle arrivait à masquer ses propres émotions…ce qui est un lamentable échec. Maë est tout de même très maligne et bien plus intelligente qu’on ne dirait. Elle est très débrouillarde et indépendante et déteste avoir à dépendre de quelqu’un même de ses propres parents outre mesure. Elle est aussi parfois têtue et pas mal contrariante surtout avec ce qui incarne pour elle l’autorité qu’elle réfute à cause de son goût de l’indépendance. Attention, malgré ça, elle n’aime pas spécialement la solitude. Le plus gros défaut de la jeune fille est tout de même sa curiosité maladive qui la pousse à souvent se mêler de ce qui ne la regarde pas le moins du monde. Maë peut avoir cependant les qualités d’une bonne amie. Elle sait très bien garder les secrets car elle a d’abord à garder les siens et elle sait aussi écouter les gens. Elle est souvent souriante et de bonne humeur et s’il lui prend de faire la tête, ça ne dure pas, sauf avec ses parents.

►Style Vestimentaire : Maë porte toujours des vêtements simples et amples. Ils ne sont pas toujours à la pointe de la mode mais ça c’est une chose dont elle ne se soucie pas vraiment. C’est souvent une robe simple qui la laisse libre de ses mouvements et de vagabonder librement un une jolie tunique. Elle ne s’habille avec des couleurs sombres que lorsqu’elle souhaite se faire réellement discrète mais ses habits n’en sont pas plus tapageurs pour autant.

Image de L'esprit


Histoire

Aussi loin qu’elle se souvienne, Maë a toujours été une citadine. Si elle était sortie une ou deux fois de la ville, c’était bien tout. Ses parents étaient des commerçants respectés certes mais continuellement occupé. Deux fois ils avaient du partir en vacances ! Ou alors, ça remontait à trop loin pour que la jeune fille s’en souvienne. En tout cas, elle s’était forgée une vie d’errance et de vagabondage seule dans les rues de la ville et ses alentours proches qu’elle connaissait par cœur. Il n’était pas rares en grandissant qu’elle disparaisse le matin et revienne le soir sans que ses parents trop fatigués ne se soucient de savoir ou elle était allée. Elle en prit l’habitude et naquit son goût de l’indépendance et de la liberté. Elle s’ennuyait souvent malheureusement et elle du se trouver des activités aussi se mit elle à lire beaucoup. Elle eut rapidement lu tout les livres qu’elle jugeait bien à la bibliothèque de la ville et elle parcourait tellement souvent les librairie que ses parents commençaient à en avoir marre de voir leurs argent partir dans tant de pages de livres que leurs filles lisait trop vite. Elle avait une bibliothèque franchement raisonnable chez elle quand même. Des fois, ça aurait pâlir des collectionneur surtout s’ils aimaient l’Heroic Fantasy. Ses parents n’approuvaient pas trop ses jeux ou elles passaient son temps à reproduire les faits et gestes de ses héros en observant les passants aussi n’approuvèrent ils pas le jour ou ils se rendirent compte qu’elle ne dormait pas pour pouvoir finir un livre.
Ce livre, elle l’avait trouvé dans une librairie un peu plus tôt. Du tout nouvel arrivage selon le libraire. Il le lui avait gardé. Elle était quand même sa meilleure cliente et il savait jugé quel livre l’intéresserait tout particulièrement. Celui là était bizarre. Il était d’un bleu nuit très pur et sa couverture se trouvaient de jolie étoile qui donnaient un aspect spécial à la couverture. On pouvait lire un simple titre « Morphée » ni auteur ni éditeur ni rien. Les lettres qui formaient le titre, finement ouvragées étaient très belles elles aussi. Aussitôt qu’elle l’eut acheté, la jeune fille disparut dans un coin de la ville ou elle débuta sa lecture.
Le soir même, elle ne pu s’arrêter. Il fallait qu’elle finisse ce livre qui parlait d’une esprit. Elle s’appelait Elarwën. Elle était la gardienne du royaume de Morphée et y donnait accès si on l’invoquait. Tout cela se révélait paraître de plus ne plus réel au fil de la lecture. Lorsqu’elle finit enfin le livre, le matin s’était levé et elle était épuisée. Pourtant, elle remarqua un curieux rituel, et elle ne pu résister. Il fallait qu’elle essai. Elle traça le curieux cercle tel qu’il était indiqué sur le livre. Les traits n’était pas tous réguliers et ça formait quelque chose de curieux qui lui rappelait vaguement le signe au dos de la statuette de sa grand-mère qu’elle portait autour du cou. Elle plaça ensuite trois bougies. Une était bleu nuit, une jaune comme la lune et les étoiles te la troisième était blanche comme la pureté nécessaire pour pénétrer chez Morphée. Tout ces détails, elle les connaissait grâce au livre qu’elle venait de dévorer. Elle se rappelait de très nombreux détails de ce livre et c’était ce qui le rendait encore plus curieux. La jeune fille prit un coussin et le posa le livre dessus. Elle s’assit en tailleur au milieu du cercle et prononça le sortilèges qui figurait à la fin du livre.

¤¤ Pour que tu ne puisse jamais me faire oublier
Pour que toujours le royaume soit préservé
Je t’appelle gardienne de Morphée
Viens à moi pour m’aider
Elarwën montre moi le chemin de ma destinée ¤¤

Rien ne se passa. Absolument rien. D’ailleurs, elle s’endormait tellement. Quelque chose la brûlait dans le cou. Elle s’assoupit. Le livre tomba sur le coté et se referma. La tête de la jeune fille tomba délicatement sur le coussin, ses cheveux éparpillé.
Ce qu’elle vit alors, toujours elle s’en rappellerait. Quelqu’un était là. Une jeune fille brune de son âge à peu prés, peut-être plus âgée mais on pouvait difficilement lui donner un âge. Elle avait les même yeux bleu clair que Maë mais ses cheveux étaient d’un noir de jais.
- Viens, suis moi…
- Elarwën ?
- Oui…suis moi…
- Est ce que je rêve ?
- Oui mais toujours tu te souviendra de ce rêve, jamais plus tu ne les oubliera. Plus aucun. Je suis avec toi maintenant et je vais te guider mais d’abord, il faut que tu apprenne à trouver le royaume de Morphée. Suis moi.
- Ou on va ?
- Suis moi…
Maë s’exécuta et elle suivit la jeune femme. Tout était si bizarre autour d’elle. On aurait dit qu’elle passait par une multitude de rêve bizarre qu’elle traversait de plus en plus rapidement. Soudain le décors changea. Elle mut le pied sur un sol plus mou. En vérité, elle avait l’impression de marcher sur un nuage. Pourtant c’était impossible…mais ça ne pouvait être que ça. Elle se trouvait dans une pièce maintenant close sans savoir par ou elle était rentrée. De nombreuses portes l’entourait. Certaines était plus visible que d’autres. Plus grande, plus proche plus concrètes. Elle en ouvrit une. Elle y vit sa mère qui faisait des choses bizarres. Un pompier lui expliquait que le magasin avait brûlé. Elle comprit grâce à l’aide d’Elarwën. Cette porte menait aux rêves de sa mère. Plus d’un coup plus rien. Le noir complet et quand Maë se réveilla, elle était au centre du cercle, la tête sur le cousin. Les bougie avaient été éteintes par un coup de vent. Le jour perçait par la fenêtre aveuglant légèrement la jeune fille. Est ce que tout ça n’avait été qu’un vaste rêve particulièrement bizarre ?
- Je serai toujours là pour te rappeler que non…
Elle avait formulé sa question à haute voix sans s’en rendre compte et sursaute en voyant Elarwën assise sur son lit qui l’observait d’un oeil bon. Dans le miroir, elle vit alors que dans son cou se trouvait un curieux signe à l’endroit ou ça la brûlait la veille.
- C’est ton Stigma, maintenant et pour toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigma.all-forum.net
 

Maë Knight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mamecab, the dark knight
» Chibi knight
» "Batman Begins" et "The dark knight"
» Knight of valour : sauvegarde des scores ?
» K2000 - KNIGHT RIDER (Kenner) 1982
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigma :: Administration :: Présentation :: Postes vacants-